Sur les côtes atlantiques du Bénin, en Afrique de l’Ouest, un arc monumental domine de larges plages de sable : la fameuse Porte du Non Retour. Ce site du patrimoine mondial de l’UNESCO marque l’endroit d’où 1,2 million d’Africains ont été embarqués pour l’esclavage. La porte arquée représente le sort de ceux qui se trouvaient sur place, il y a des siècles. La frise décorée tournée vers l’océan représente des lignes de déportés enchaînés traversant les sables pour embarquer sur un navire dont la destination est inconnue. La face postérieure de la porte comporte des illustrations de leurs villes natales qui donnent un dernier aperçu des maisons ancestrales qu’ils ne reverront jamais.

Une fois que les esclaves ont franchi cette porte, ils ont essentiellement perdu leur identité, leur liberté.

La Série de Marathon et de Festival Porte de Non Retour organisés par la Fondation Djimon Hounsou (DHF) vise à inverser symboliquement le sens de la traite des esclaves et à célébrer le retour au pays. Nos événements de course suivront des parcours symboliques le long des côtes de l’Afrique de l’Ouest, l’Amérique et de l’Europe, les continents qui ont principalement participé à la traite transatlantique des esclaves.

Nos courses seront accompagnées de festivals de deux jours qui célèbrent la culture et l’identité africaines. Les pays de la diaspora africaine – tels que le Brésil, la Colombie, la République Dominicaine, Haïti, la France, les Etats-Unis – y partageront leur héritage musical et culinaire, leurs arts et leur artisanat.

Les objectifs de notre événement

Voici ce que nous nous efforçons de réaliser. Croisons les doigts.

1

Commémorer +400 ans de la traite transatlantique des esclaves (1619) en contribuant à une meilleure compréhension des causes, des enjeux et des conséquences de l’esclavage.

2

Créer un mouvement culturel pour préserver l’identité intergénérationnelle de l’Afrique et reconnecter les pays de la diaspora avec leur terre natale.

3

Célébrer le pluralisme, la liberté et l’égalité pour tenter de panser les blessures que l’esclavage a laissées derrière lui.

4

Aider les gens à découvrir leurs propres racines familiales et à prendre conscience que nous sommes un seul peuple.

5

Organiser l’événement comme une entreprise à but non-lucratif et collecter des fonds pour lutter contre l’esclavage moderne et la traite des êtres humains.

6

Collaborer autant que possible avec la population locale dans l’exécution de l’événement et transférer le savoir-faire et l’expertise en Afrique.

Bienvenue à la porte du non retour

Une introduction de Djimon Hounsou.

Note : La date de notre événement pour le marathon et festival Porte de Non Retour au Bénin sera communiquée en fonction des progrès réalisés dans la lutte contre COVID-19.
Veuillez-vous inscrire à notre Newsletter pour rester informé des derniers développements.

Des questions ?
Visitez notre FAQ

Devenez une voix pour l'Afrique !

Donnez aujourd'hui pour nous aider à reconnecter la diaspora africaine avec la terre natale et à renforcer l'identité panafricaine et la conscience de soi.